Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
etp-pratique.com

l'entourage du patient, les aidants et accompagnants

l'entourage du patient, les aidants et accompagnants

Bonjour,

 

Un article aujourd'hui suite à un retour que j'ai eu le week-end dernier...

 

J'ai eu l'occasion (la chance plutôt) de discuter avec une lectrice du blog, accompagnante de patient chronique (sclérose en plaques).

 

Elle m'a dit ce qu'elle en pensait, et a eu ce sentiment désagréable que l'entourage du patient était mis à l'écart dans le projet global ETP, que celles et ceux que l'on appelle les aidants et accompagnants de malade étaient un peu « laissés pour compte ».

 

Je comprends son ressenti. 😌

 

Il est vrai (après avoir relu les premiers articles), que je ne parle pas assez de l'importance de l'entourage du patient, que je n'ai pas suffisamment (involontairement, croyez-le bien) insisté sur le rôle prépondérant des proches dans le parcours de soins.

 

Il est donc temps d'y remédier et de rendre la place qui convient à vous toutes et tous, hommes et femmes courageux(ses) qui vivez le quotidien de votre proche, malade ! 🙂

 

Prenons pour base (arbitraire) une durée d'un mois. Au cours de ce mois, un malade chronique va passer, par exemple (notez bien que les notions de temps indiquées sont fictives, c'est plus pour visualiser l'idée générale) :

 

  • 2 heures en consultations

  • 30 heures en séances de soins, rééduc, kiné...(plusieurs séances par semaine)

  • 3 heures en examens

 

On arrive à 35 heures. Un mois complet comporte en moyenne 720 heures. Il reste donc (720 – 35) 685 heures.

Que fait le malade pendant toutes ces heures ? 🤔

Il dort (plus ou moins bien), il a des activités (plus ou moins soutenues, en fonction de sa pathologie), surtout il côtoie des personnes proches.

La continuité des soins se fait principalement dans ce temps passé en dehors des structures médicalisées. ☝️

 

Le rôle de l'entourage apparaît donc ici comme primordial.

 

Les aidants du malade gèrent, au jour le jour, les soins et traitements prodigués, bien entendu, mais aussi et surtout : le moral, la fatigue, l'énergie du malade qui partage leur vie. Ce n'est pas un médecin qui endure au quotidien les douleurs, les faiblesses, les doutes et angoisses du patient, ce sont ses proches !

 

Les aidants et accompagnant de malade sont des ressources pour le malade !

 

Il me paraît important de signaler que tout cet accompagnement est très chronophage et épuisant (physiquement, moralement, nerveusement, émotionnellement) !

 

Nous voyons bien l'ampleur et la complexité du rôle dévolu à un entourage fort et formé à l'accompagnement. (au sujet de la formation, si c'est un sujet qui vous intéresse, dites le moi, je ferai un article dédié).

 

Je conclurai en vous disant simplement MERCI !

 

Oui, merci à vous toutes et tous qui accompagnez un malade chronique au quotidien.

 

Sans vous, votre proche n'aurait pas la qualité de vie qu'il a ! 🤗

 

Sans vous, votre proche ne pourrait pas atteindre certains des objectifs qu'il se fixe ! 🤗

 

Grâce à vous, la vie peut paraître moins pénible ! 🤗

 

Grâce à vous, les jours et les nuits du malade chronique sont meilleurs ! 🤗

 

 

 

Prenez soin de vous 😉

 

 

Olivier

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article