Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
etp-pratique.com

vouloir et pouvoir

Bonjour,

 

La semaine dernière, nous avons évoqué le sujet du DEVOIR OU POUVOIR. Je vous propose aujourd'hui d'aborder une notion que me paraît complémentaire à celle-ci : le Vouloir et le Pouvoir.

 

On entend (trop) souvent cette phrase toute faite, vous savez le fameux :

"quand on veut, on peut !"

Euh.....comment dire.....ben non. 😒

Ce n'est pas parce qu'on veut une chose qu'on va nécessairement réussir à l'obtenir. Ce n'est pas parce qu'on souhaite qu'il fasse beau qu'on ne va pas voir de la pluie. Ce n'est pas parce qu'on aimerait gagner au loto que ça va arriver (en tous cas chez moi, ça n'a jamais marché 😄). Le Pouvoir que nous avons en chacun de nous nous aide à réaliser plein de choses, mais nous n'avons pas le Pouvoir sur tout. Une partie de notre corps, de notre vie nous est incontrôlable.

Oui nous pouvons décider si nous voulons mettre une chemise blanche ou un pull rouge. 

Oui, nous pouvons choisir si l'on veut des carottes ou des haricots avec le poisson.

 

Mais, non, vouloir ne suffit pas toujours pour pouvoir. Ce serait facile et ça se saurait depuis le temps. 🙄

Même la meilleure volonté du monde ne saurait réaliser des rêves utopiques. Attention, je ne dis pas qu'il faut "baisser les bras", juste qu'il faut accepter que parfois, nous n'avons pas le Pouvoir sur tout ce qui nous arrive.

 

Un exemple concret...

J'ai appris à jouer de la guitare en autodidacte à l'âge de 17 ans (oui, plus d'un quart de siècle 😄). J'ai fait partie de quelques groupes, guitariste/chanteur ; qu'est-ce que c'était bien !

Le rythme de la vie, ses contraintes et obligations m'en ont éloignée pendant plusieurs années. Depuis plusieurs mois, l'envie de "retâter du manche" (je parle de celui de la guitare, hein ?! 😄) me titille pas mal. Je ressors ma vieille gratte acoustique, lui achète un beau jeu de cordes et lui refait une beauté. Les souvenirs et les sensations reviennent très vite (je me dis que c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas). Mais en moins de 15 minutes, les premières douleurs apparaissent dans les mains (surtout la gauche, celle dont je me sers pour les accords, étant droitier) ; j'avais déjà mal avant, mais je pensais que je pourrai quand même jouer...à tort. Je voulais jouer, je me souvenais de tous mes accords, je me rappelais de la position des doigts, mais je ne pouvais pas.

Ma première réaction a été la colère, l'incompréhension : Pourquoi mon corps ne peut-il pas faire ce que je veux ? Il n'y a pas de raison (du moins le pensais-je) pour que je ne puisse pas le faire, puisque j'en avais la volonté et l'envie !

Donc, j'essaie de continuer, je m'obstine, je ne lâche pas...et ce qui devait arriver, arriva : des douleurs et manque de sensibilité tellement intenses dans la main que je n'arrivais plus à fermer le poing ! 😧Obligé au repos total (de toute façon, je ne pouvais plus rien faire). 

Je sais maintenant (avec le recul) que je ne pouvais pas physiquement reprendre la guitare "comme avant", même si je le voulais, parce que mon corps ne le peut pas (ou plus). Quand je le peux, je gratouille quelques minutes, je prends quand même du plaisir. Seulement, j'ai appris à écouter les signaux de mon corps et à le respecter. Je ne lui impose pas l'impossible. 🙂

 

En réponse à tous ceux qui nous sortent les poussifs du style "quand on veut peut", je répondrai de manière plus philosophique et réfléchie :

 

Vouloir, ce n'est pas Pouvoir, c'est Aider à Pouvoir.

 

Chercher à relever des défis, atteindre des objectifs et se surpasser, je dis OUI.

Le faire consciemment au détriment de sa qualité de vie (ou de sa santé), je dis NON.

 

Le quotidien du malade chronique est un savant mélange du Devoir/Vouloir/Pouvoir.

 

Qu'en pensez-vous ?

Comment vivez-vous les contraintes physiques imposées par votre maladie ?

 

Comme d'habitude, n'hésitez pas à partager, commenter... cet article.

Prenez soin de vous. 😉

Olivier

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article